Navigation – Plan du site
Présentation

Varia

La rédaction de Genesis
p. 8-9

Texte intégral

1Les deux études de la section Varia portent sur deux écrivains qui ont l’habitude de s’expliquer à eux-mêmes leurs intentions dans un discours explicite, rédigé à la première personne. Mais alors que chez Zola le discours planificateur, injonctif et projectif, est matériellement séparé de la phase rédactionnelle, chez Irène Némirovsky les deux restent étroitement associés, jusqu’à un stade avancé de l’écriture. Si les habitudes d’écriture de Zola sont déjà bien connues des lecteurs de Genesis, c’est la première fois que nous présentons des manuscrits d’Irène Némirovsky. Catherine Viollet, à laquelle nous rendons ici hommage, car il s’agit hélas de son dernier article, décrit les particularités du dossier génétique du Vin de solitude et se livre à une investigation qui porte principalement sur la nature générique de cette œuvre : s’agit-il d’une autobiographie quelque peu romancée ou d’un roman s’appuyant sur du matériel autobiographique ? Midori Nakamura, de son côté, se place dans une perspective narratologique et fonctionnaliste, étudiant la création et l’évolution d’un couple de personnages secondaires au cours de la genèse de L’Assommoir. Elle montre comment ces deux personnages naissent par scissiparité à partir d’une figure unique et comment Zola procède à un ajustement de leurs fonctions respectives aux différents stades de la genèse. Pour une bonne compréhension du processus, il faut toutefois remonter plus loin et étudier les différentes versions d’une œuvre antérieure, la nouvelle Mon voisin Jacques. En effet, il apparaît que la figure composite, telle qu’elle se manifeste primitivement dans le dossier préparatoire de L’Assommoir, est une rémanence du personnage délibérément ambivalent qui formait le centre de la nouvelle. Ce réemploi est sans doute révélateur d’un aspect de l’imaginaire zolien, mais Midori Nakamura montre comment Zola a su se déprendre de la fascination que pouvait exercer sur lui une telle figure, pour la dédoubler et en répartir les composants entre deux entités simplifiées, conformes à la conception qu’il se faisait des personnages secondaires de roman.

2La section Chroniques s’ouvre sur une présentation de la récente édition critique, « génétique et prospective », des œuvres d’Aimé Césaire. Albert James Arnold, maître d’œuvre de l’édition, montre comment elle renouvelle profondément notre connaissance de Césaire en replaçant chaque version des différents textes dans le contexte particulier qui a présidé à sa création. Enfin, à la suite des comptes rendus d’ouvrages, on trouvera, comme dans tous les numéros impairs, les « Nouvelles d’archives » qui permettent de prendre connaissance des fonds manuscrits récemment acquis par les principales bibliothèques françaises.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La rédaction de Genesis, « Varia », Genesis, 39 | 2014, 8-9.

Référence électronique

La rédaction de Genesis, « Varia », Genesis [En ligne], 39 | 2014, mis en ligne le 27 novembre 2014, consulté le 22 juin 2017. URL : http://genesis.revues.org/1103

Haut de page

Auteur

La rédaction de Genesis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Item – Institut des textes et manuscrits modernes
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Revues.org