Navigation – Plan du site
Présentation

Varia

La rédaction de Genesis
p. 17

Texte intégral

1Il est des scènes de roman tellement célèbres qu’on a du mal à imaginer qu’elles n’ont pas toujours existé sous cette forme. L’enquête génétique a pour effet, dérangeant mais aussi exaltant, de détruire cette évidence et de nous obliger à regarder d’un autre œil ce que nous croyions si bien connaître. La découverte des formes antérieures abandonnées nous permet de mieux comprendre les choix qui sous-tendent la forme passée à la postérité — mais réciproquement notre connaissance de l’œuvre achevée peut nous faire percevoir les choix antérieurs comme des impasses dans lesquelles se fourvoyait la version primitive. Ce sont les solutions finalement découvertes qui nous révèlent les problèmes qui se posaient. Telle est la perspective de Guy Rosa, qui examine la première version d’une scène fameuse des Misérables, celle où l’inspecteur Javert vient se dénoncer à Jean Valjean du crime de l’avoir soupçonné, croit-il, à tort. Le texte originel de ce qui s’appelait Les Misères s’est révélé ici, quand il a été repris après une interruption de douze ans, dramatiquement faible et nous voyons comment les efforts de Hugo pour y remédier l’ont amené à concevoir le grandiose personnage de Javert tel que nous le connaissons. Guy Rosa réfléchit en même temps sur la meilleure manière de présenter une édition génétique d’un tel dossier.

2Les lecteurs de Genesis ont déjà eu l’occasion d’apprécier toute la richesse des matériaux génétiques laissés par Beethoven à travers l’étude de William Kinderman parue dans le numéro 29. Federica Rovelli présente ici une réflexion sur les différentes manières d’aborder un tel matériau et montre en quoi l’approche de la critique génétique, orientée vers le déroulement du processus de création, diffère des études, orientées vers l’œuvre achevée, qui ont été consacrées à ce matériau dès le xixe siècle. Elle montre aussi tout l’intérêt d’une telle perspective.

3Les comptes rendus recensent plusieurs ouvrages importants et notamment le livre de Dirk Van Hulle, Modern Manuscripts : The Extended Mind and Creative Undoing from Darwin to Beckett and Beyond, qui mène une réflexion approfondie sur les fondements de notre discipline et propose une nouvelle manière de concevoir les rapports des écrivains à leurs manuscrits.

4Ce numéro, comme tous les numéros pairs, comporte aussi une bibliographie des travaux génétiques parus en 2015 et dont nous avons eu connaissance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La rédaction de Genesis, « Varia », Genesis, 42 | 2016, 17.

Référence électronique

La rédaction de Genesis, « Varia », Genesis [En ligne], 42 | 2016, mis en ligne le 02 juin 2016, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://genesis.revues.org/1273

Haut de page

Auteur

La rédaction de Genesis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Item – Institut des textes et manuscrits modernes
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Revues.org