Navigation – Plan du site
Présentation

Varia

La rédaction de Genesis
p. 17

Texte intégral

1Le texte de Sabine Teyssonneyre analysant ses propres carnets préparatoires « de pensée et de dessin » trouve son écho dans la section Varia avec un article sur les carnets d’écrivains et dans les Chroniques avec le dialogue entre Daniel Ferrer et Andrei Minzenatu à propos de l’ouvrage de ce dernier, Carnets de lecture. Généalogie d’une pratique littéraire. Cette concomitance indique bien que les carnets des créateurs, qui constituent depuis longtemps un des objets privilégiés de la critique génétique, continuent de susciter des recherches passionnantes. Pour sa part, Sophie Hébert propose ici une réflexion théorique sur le statut du carnet d’écrivain dans la littérature française du xxe siècle, « du document de genèse à la genèse d’un genre ». Elle affronte avec méthode les difficultés inhérentes à cet objet d’étude aux contours instables et avance une série de propositions définitoires, dans le prolongement des travaux de Louis Hay sur les « carnets d’esquisses », « carnets d’enquête » et « carnets composites ». L’étude rigoureuse de Sophie Hébert impose le carnet d’écrivain comme un genre en émergence, possédant cohérence interne et consistance théorique, assorties d’une grande liberté scripturale.

2La liberté est également au cœur de l’étude de Jean-Christophe Abramovici sur le processus de création sadien. Il appuie son analyse sur l’étude du fameux rouleau des Cent Vingt Journées de Sodome, de retour en France depuis 2014, et sur le manuscrit N.a.fr. 4010 de la BnF, simple codex mais riche d’informations sur la manière dont Sade travaillait. Pour Abramovici, la genèse sadienne est marquée par une forte tension entre le « désir de contrôle du marquis sur son texte » et « le moment où l’écriture impose son propre rythme, obligeant l’écrivain à revoir ses plans ». Le manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome en est un exemple éloquent, l’élan venant perturber le plan, le rouleau basculant du bel objet calligraphié vers la fonction de support du travail en cours. Précisant son propos, Abramovici détaille les quatre étapes récurrentes de la création sadienne (tableaux synoptiques, synopsis, première version, mise au propre), conviant le lecteur à un parcours saisissant dans le corpus manuscrit. Il met ainsi en lumière la dynamique amplificatrice mais aussi destructrice de l’écriture sadienne, qui signe la modernité de son approche de la création. L’élan finit par excéder la règle, dans un mouvement créatif ininterrompu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

La rédaction de Genesis, « Varia », Genesis, 43 | 2016, 17.

Référence électronique

La rédaction de Genesis, « Varia », Genesis [En ligne], 43 | 2016, mis en ligne le 27 février 2017, consulté le 18 août 2017. URL : http://genesis.revues.org/1436

Haut de page

Auteur

La rédaction de Genesis

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Item – Institut des textes et manuscrits modernes
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Revues.org