Navigation – Plan du site
Inédit : Roland Barthes, « Phrase - Modernité »

« Phrase – Modernité »

Fac-similés et transcriptions de l’inédit
Roland Barthes
p. 239-283

Notes de la rédaction

Ce manuscrit inédit fait partie du fonds Roland Barthes de la Bibliothèque nationale de France, laquelle, avec l’accord généreux de Michel Salzedo, nous a autorisés à le publier.

Texte intégral

Note génétique

Daniel Ferrer

1Ce manuscrit est un inédit au sens fort. Il n’a jamais été publié en tant que tel et aucun texte qui en serait issu n’a jamais été publié. C’est qu’il n’a jamais été destiné par Barthes à préparer une publication : il s’agit de notes en vue d’une conférence, c’est-à-dire d’un support pour l’oralisation. Ceci permet d’expliquer un certain nombre de particularités, intéressantes pour le généticien.

2La conférence est en grande partie rédigée, avec peu d’abréviations. Certains développements sont simplement indiqués par des phrases nominales, et l’enchaînement discursif est marqué par de nombreuses flèches (→) indiquant une relation logique un peu lâche, toutefois le style est dans l’ensemble très écrit. Il s’agit donc d’aboutir à cet artifice, dénoncé ici même par Barthes : « une parole contrainte par la phrase ». La contrainte est cependant relative. Nous savons, grâce aux nombreux enregistrements de cours et de conférences qui subsistent, que Barthes se permettait une certaine latitude par rapport à son support écrit. C’est ce qui explique aussi que le texte soit relativement peu retravaillé. Un texte destiné à être oralisé ne requiert évidemment pas le même degré de mise au point qu’un écrit destiné à la publication.

3Nous ne pouvons pas véritablement observer ici l’élaboration de la pensée. Il est probable que Barthes suit un schéma préétabli, qu’il a un plan en tête ou qu’il s’appuie sur un certain nombre de fiches préalablement mises en ordre. Il semble savoir où il va et on trouve relativement peu de traces de tâtonnements. On remarque toutefois une alternance entre encre claire et encre foncée indiquant que la rédaction a été suspendue à plusieurs reprises, sans qu’on puisse savoir s’il s’agit de brèves pauses ou de plus longues interruptions.

4Si on excepte la cancellation massive que représente l’agrafage d’une demi-feuille de papier sur le haut du deuxième feuillet et deux paragraphes biffés (feuillets 4 et 9), l’un au crayon, l’autre à l’encre, les ratures sont peu nombreuses et ne témoignent généralement pas d’une volonté de suppression, mais de retardement en vue d’une expansion intermédiaire, d’une suspension provisoire du « trait qui termine la phrase ». Le caractère « infiniment catalysable » de la phrase, qui est évoqué dans la conférence, se trouve spectaculairement illustré par le manuscrit. Ce qui est barré resurgit généralement un peu plus loin, comme c’est souvent le cas quand on rédige au fil de la plume.

5En revanche, un certain nombre d’ajouts marginaux correspondent à une ou plusieurs phases d’expansion ultérieures. Leur point d’insertion est très précisément indiqué par un trait enveloppant : ces bulles ressemblent matériellement aux phylactères de bandes dessinées, mais contrairement à ceux-ci, tels du moins que les décrit Barthes, ils n’échappent nullement au « phrastique », mais s’inscrivent tranquillement dans la continuité syntaxique.

6Il ne faut pas confondre ces ajouts marginaux avec d’autres mots inscrits en marge, dont le rôle est tout autre. Ces mots isolés ou groupes de mots pourraient passer pour des exemples de ces « holophrases » invoquées par Barthes. Il n’en est rien : elles font sans doute fonction d’aides à la performance orale, permettant au conférencier de se retrouver dans son texte après avoir levé les yeux vers l’auditoire et de ne pas perdre le fil de cette longue phrase que constitue sa conférence. On peut remarquer que ces mots-clés dans la marge ont été inscrits en deux temps au moins. Quelques-uns d’entre eux, écrits et soulignés à l’encre, marquent des jalons de la pensée, contemporains du premier jet, mais la plupart sont écrits au crayon et sont la trace d’une campagne ultérieure, correspondant peut-être à une relecture des notes préalable à l’une ou l’autre des oralisations qui se sont appuyées sur elles.

7Des indications au crayon sur la chemise contenant le manuscrit nous apprennent en effet que la conférence a été donnée au moins deux fois, à l’ENA et à Sciences Po, mais, comme le montrent des marques de coupure (grands crochets droits sur les feuillets [1], 2, 4, 9 et 10 et inscription explicite, feuillet 19 : « fin conférence Sciences Po »), elle a été prononcée sous différentes formes.

8Barthes souligne ici à plusieurs reprises la contradiction dans laquelle il se trouve pris, critiquant « l’idéologie de la Phrase » avec des phrases bien construites (« Finir ses phrases, c’est toujours d’une certaine façon participer au Pouvoir, être touché par lui (moi-même qui parle…) »). Si le Barthes conférencier ne peut en effet échapper à cette clôture, ce manuscrit reste ouvert, comme tout manuscrit, et plus encore que la plupart des manuscrits dans la mesure où il n’est pas destiné à aboutir à un texte unique.

Note codicologique

Arlette Attali

9Ce manuscrit comporte vingt feuillets insérés dans une chemise de classement non foliotée.

Description de la chemise

Chemise cartonnée, de couleur beige qui a fané à la lumière
Dimensions (plié in-folio) : 320 x 238 mm
Le recto porte le titre de la conférence et l’indication des lieux où R. Barthes l’a donnée.

Les feuillets

Feuillet [1], puis foliotation de 2 à 20 à l’encre
Ensemble homogène
Papier avec filigrane unique : « Basseau extra Strong »
Couleur du papier : blanc jauni/écru
Dimensions : 297 x 210 mm
Pliure médiane dans le sens horizontal

Instruments d’écriture (pour les détails, se reporter aux notes en bas de page de la transcription)

Plume plus ou moins épaisse
Encre bleu clair, sauf à quelques endroits où elle apparaît plus foncée
Ajouts et corrections : crayon, stylo-bille bleu, encre violette
Collage et agrafage de papier (f. 2 et 7)

La transcription

Il s’agit d’une transcription diplomatique.
Une lecture conjecturale est délimitée par deux astérisques.
Une réécriture en surcharge est marquée par un trait diagonal.
Les parties illisibles sont marquées par un ou plusieurs x, selon le nombre de lettres illisibles.
La transcription n’intervient pas sur l’orthographe de Roland Barthes.

Aspect interne du manuscrit

Selon les indications que donne R. B. sur le recto de la chemise cartonnée, on peut supposer qu’il s’agit d’une conférence donnée à l’ENA et à Sciences Po. Celle de Sciences Po pouvant être plus courte (d’après la note f. 19). Seul un accès aux agendas de R. B. permettrait de restituer la date de ces conférences. Plusieurs indices contenus dans le manuscrit prouvent qu’elle n’a pu être écrite avant 1975.

Texte et transcription

Transcription établie par Arlette Attali

Retrouvez ce texte à télécharger au format PDF dans les « Documents annexes ».

Roland Barthes, « Phrase – Modernité ». Page de titre

Roland Barthes, « Phrase – Modernité ». Page de titre

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 1

« Phrase – Modernité », f. 1

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 2

« Phrase – Modernité », f. 2

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 3

« Phrase – Modernité », f. 3

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 4

« Phrase – Modernité », f. 4

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 5

« Phrase – Modernité », f. 5

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 6

« Phrase – Modernité », f. 6

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 7

« Phrase – Modernité », f. 7

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 8

« Phrase – Modernité », f. 8

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 9

« Phrase – Modernité », f. 9

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 10

« Phrase – Modernité », f. 10

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 11

« Phrase – Modernité », f. 11

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 12

« Phrase – Modernité », f. 12

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 13

« Phrase – Modernité », f. 13

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 14

« Phrase – Modernité », f. 14

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 15

« Phrase – Modernité », f. 15

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 16

« Phrase – Modernité », f. 16

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 17

« Phrase – Modernité », f. 17

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 18

« Phrase – Modernité », f. 18

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 19

« Phrase – Modernité », f. 19

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

« Phrase – Modernité », f. 20

« Phrase – Modernité », f. 20

Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France

Haut de page

Documents annexes

Haut de page

Table des illustrations

Titre Roland Barthes, « Phrase – Modernité ». Page de titre
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 636k
Titre « Phrase – Modernité », f. 1
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 1012k
Titre « Phrase – Modernité », f. 2
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 952k
Titre « Phrase – Modernité », f. 3
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 564k
Titre « Phrase – Modernité », f. 4
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 556k
Titre « Phrase – Modernité », f. 5
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 460k
Titre « Phrase – Modernité », f. 6
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 580k
Titre « Phrase – Modernité », f. 7
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 688k
Titre « Phrase – Modernité », f. 8
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 712k
Titre « Phrase – Modernité », f. 9
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 688k
Titre « Phrase – Modernité », f. 10
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 644k
Titre « Phrase – Modernité », f. 12
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 672k
Titre « Phrase – Modernité », f. 13
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 632k
Titre « Phrase – Modernité », f. 14
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 708k
Titre « Phrase – Modernité », f. 15
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 684k
Titre « Phrase – Modernité », f. 16
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 704k
Titre « Phrase – Modernité », f. 17
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 880k
Titre « Phrase – Modernité », f. 18
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 796k
Titre « Phrase – Modernité », f. 19
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 804k
Titre « Phrase – Modernité », f. 20
Crédits Fonds Roland Barthes, Bibliothèque nationale de France
URL http://genesis.revues.org/docannexe/image/155/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 739k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Roland Barthes, « « Phrase – Modernité » », Genesis, 30 | 2010, 239-283.

Référence électronique

Roland Barthes, « « Phrase – Modernité » », Genesis [En ligne], 30 | 2010, mis en ligne le 24 avril 2013, consulté le 18 août 2017. URL : http://genesis.revues.org/155 ; DOI : 10.4000/genesis.155

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Item – Institut des textes et manuscrits modernes
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Revues.org