Navigation – Plan du site
Chroniques
Comptes rendus d'ouvrages

Manuscrítica, Revista de crítica genética, n° 17, 2009

Maria Ignez Mena Barreto
p. 229-230
Référence(s) :

Manuscrítica, Revista de crítica genética, n° 17, Editora Humanitas, 2009.

Entrées d’index

Mots-clés :

génétique, Brésil, revue
Haut de page

Texte intégral

  • 1 Voir le compte rendu qu’en donna Régis Salado des deux premiers numéros dans Genesis, n° 3, 1993, p (...)
  • 2 Paru en français dans Modèles linguistiques, vol. XXX, no 59, « Génétique de la production écrite e (...)

1Le lecteur de Genesis qui suit de près l’évolution de la critique génétique au Brésil est peut-être déjà familiarisé avec la nouvelle formule de la revue Manuscrítica, dont ce numéro 17 constitue la troisième livraison. Créée en 1990 par l’APML (Associação dos Pesquisadores do Manuscrito Literário, rebaptisée depuis 2006 APCG – Associação dos Pesquisadores em Crítica Genética), la revue Manuscrítica1 a quitté la présentation dépouillée de la publication universitaire confidentielle qu’elle avait longtemps gardée pour un nouveau format plus en accord avec sa réelle diffusion et son statut de principal organe de publication de la recherche en génétique textuelle d’Amérique latine. Outre une maquette élégante, un plus beau papier, une mise en page soignée, une typographie plus aérée et plus agréable à lire, la nouvelle formule a été restructurée en six sections : Passando à limpo, dédié à l’agenda de l’APCG ; Fac-símile, avec, dans ce numéro, la reproduction d’une page manuscrite de Benveniste ; Atelié, regroupant les contributions de quatre chercheurs chevronnés : Celia Nunes Silva et Silvia Maria Guerre Anastácio, qui signent ensemble une contribution à la théorie dans « Uma visão sistémica do processo criador » (Une vision systémique du processus de création) ; Kleber Pereira dos Santos qui, dans « A gestação d’O ventre » (La gestation d’O ventre) se penche sur un bel exemple de genèse de l’imprimé et Juan Eduardo Bonin, qui, dans « Génesis política del discurso religioso : Pueblo y Populismo en Iglesia y comunidad nacional (1981) » (Genèse politique du discours religieux : peuple et populisme dans Église et communauté nationale [1981]) aborde la question de la genèse d’une écriture collective. La revue comporte encore une quatrième section intitulée Incipit, où l’on retrouve un article consacré à Proust, « “La fenêtre éclairée” : uma escrita constelar » (« La fenêtre éclairée » : une écriture en constellation) signé par Carla Cavalcanti e Silva ; une section de comptes rendus intitulée Comentário ; une section Traduction, où l’on peut lire en portugais l’article « Conceptualisation et textualisation dans le manuscrit de l’article “Le langage et l’expérience humaine” d’Émile Benveniste. Une contribution à la génétique de l’écriture en sciences humaines », d’Irène Fénoglio2 et une dernière section, Diálogo, consacrée dans ce numéro à un entretien accordé par l’écrivain brésilien Pedro Nava à Edina Regina P. Panichi.

  • 3 São Paulo, WMF Martins Fontes, 2008.

2Dans « A gestação d’O ventre », Kleber Pereira dos Santos tente de déceler la présence de l’intertexte existentialiste dans la production du premier roman d’Heitor Cony, O ventre, à travers l’étude comparative d’un ensemble de documents dont la rédaction s’étale sur une quarantaine d’années : une version dactylographiée datée de 1955 appartenant manifestement à une phase assez avancée de la genèse, l’édition originale de 1958 et deux éditions postérieures ayant fait l’objet d’importants remaniements, la sixième, datée de 1987, et la huitième et dernière édition revue par l’auteur, datée de 1998. Dans le cadre de cet article, l’auteur porte son attention tout d’abord sur les transformations du paratexte : première et quatrième de couverture, rabats, titres, dédicaces et épigraphes, puis sur le remaniement de la structure d’ensemble du roman et les modifications des titres de chapitre qu’il entraîne successivement. Dans le sillage des propositions théoriques avancées par Roberto Zular et Claudia Amigo Pino dans leur essai Escrever sobre escrever : uma introdução à crítica genética3, la visée est ici moins celle d’effectuer un recensement exhaustif de toutes les modifications apportées au texte que d’y repérer un mouvement d’écriture orienté par une problématique de recherche spécifique. Il ressort de l’analyse proposée par Kleber Pereira dos Santos que le progressif effacement du discours auctorial et des marques de subjectivité dans le paratexte, tout autant que le remaniement de la structure d’ensemble, répondent à la recherche d’une plus grande cohérence formelle entre le roman et l’arrière-fond philosophique qui guide obliquement sa rédaction.

3La contribution de Juan Eduardo Bonin, « Génesis política del discurso religioso : Pueblo y Populismo en Iglesia y comunidad nacional (1981) », analyse les variations dans l’emploi du terme « peuple » à travers le processus de rédaction du document « Église et communauté nationale » (1981), l’un des documents de l’épiscopat argentin les plus influents sur un plan politique, publié dans les dernières années de la dictature militaire. La rédaction de ce document a été confiée à un groupe d’acteurs appartenant au Movimento de Sacerdotes para el Tercer Mundo (MSTM) (Mouvement des prêtres pour le tiers-monde), mouvement qui a surgi et s’est développé en Argentine entre 1968 et 1973, qui a cherché à concilier le concile Vatican II et l’action politique sur un plan à la fois théologique et pastoral. L’analyse de ce dossier, composé de quatre brouillons dactylographiés portant des corrections autographes, permet à Juan Eduardo Bonin de mesurer l’effort que déploient les rédacteurs pour traduire les contenus idéologiques du secteur du catholicisme qu’ils incarnent dans les termes plus généraux du dispositif discursif de la Conférence épiscopale argentine (CEA). La comparaison entre le dernier dactylogramme et le texte publié montre néanmoins à quel point les évêques ont surveillé cette opération.

4Dans une approche plus classique en génétique textuelle, « “La fenêtre éclairée” : uma escrita constelar » de Carla Cavalcanti e Silva tente de saisir la dynamique compositionnelle à l’œuvre dans les brouillons de Proust à travers l’analyse du mouvement d’écriture qui, d’une première ébauche conduit à la rédaction définitive de cet épisode bien connu de La Prisonnière. En suivant la progression de ce mouvement à travers l’étude des cahiers 53 et 55, notamment, Carla Cavalcanti e Silva souligne d’abord l’absence de linéarité dans l’usage que Proust fait du support cahier : utilisation discontinue des rectos, puis des versos, avec aménagement de blancs remployés lors d’étapes ultérieures, détachement et déplacement des feuillets, témoignant d’un mouvement d’aller et retour incessant entre les deux cahiers. À cet usage non linéaire du support répond une écriture qui, elle aussi, progresse de façon discontinue : concentration puis éclatement des contenus ou signifiés thématiques, déplacement et dissémination des motifs, traitement en parallèle des connotations euphorique ou dysphorique qui leur sont associées, puis fusion ou tressage dans la construction d’ambivalences, bref, tout un ensemble complexe d’opérations que Carla Cavalcanti e Silva porte à la lumière et qui la conduisent à parler de l’écriture proustienne comme d’une écriture en constellation.

  • 4 São Paulo, Perspectiva, 2009.

5« Uma pequena esfera iridescente » (Une petite sphère iridescente) est un hommage très personnel que rend Claudia Amigo Pino à son maître et ambassadeur de la critique génétique au Brésil, le Prof. Philippe Willemart. Présenté lors du lancement du livre Processos de criação4 (Processus de création), ce texte est l’occasion pour Claudia Amigo Pino de retracer sa rencontre avec une pensée qui se poursuit inlassablement à contre-courant de la doxa universitaire et qui, animée par une grande ambition universaliste, opère par coups de sonde portés sur des champs aussi éloignés que la physique et la psychanalyse, la biologie et la philosophie, en passant par les mathématiques et la théorie littéraire pour s’affronter aux questions que suscite l’approche des manuscrits d’écrivain : qu’est-ce qu’écrire ? comment écrit-on ? en quoi les processus d’écriture nous éclairent-ils sur la manière qu’a l’humain de penser et d’ordonner le monde qui l’entoure ? Le commentaire va au-delà du compte rendu d’ouvrage classique pour constituer une invitation enthousiaste à la découverte de l’ensemble de la (très abondante) production de Philippe Willemart.

6Le numéro se clôt sur une visite en éclaireur de l’atelier de Pedro Nava par Edina Regina P. Panichi dont se réjouiront sûrement les généticiens souhaitant se lancer dans l’étude des manuscrits de cet écrivain décédé en 1984, à une époque où la critique génétique ébauchait à peine ses premiers pas au Brésil.

Haut de page

Notes

1 Voir le compte rendu qu’en donna Régis Salado des deux premiers numéros dans Genesis, n° 3, 1993, p. 165-171.

2 Paru en français dans Modèles linguistiques, vol. XXX, no 59, « Génétique de la production écrite et linguistique », volume coordonné par Irène Fenoglio et Jean-Michel Adam, 2009, p. 71-99.

3 São Paulo, WMF Martins Fontes, 2008.

4 São Paulo, Perspectiva, 2009.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Ignez Mena Barreto, « Manuscrítica, Revista de crítica genética, n° 17, 2009 », Genesis, 32 | 2011, 229-230.

Référence électronique

Maria Ignez Mena Barreto, « Manuscrítica, Revista de crítica genética, n° 17, 2009 », Genesis [En ligne], 32 | 2011, mis en ligne le 17 juin 2013, consulté le 25 septembre 2017. URL : http://genesis.revues.org/568

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Item – Institut des textes et manuscrits modernes
  • Logo École normale supérieure
  • Logo Centre national de la recherche scientifique
  • Revues.org